RESTAURANT SCOLAIRE / Lycée Bréquigny – RENNES (35)


Maître d’ouvrage : Conseil Regional de Bretagne / SEMBREIZH
Programme : BAT. R2 – RESTAURANT SCOLAIRE LYCÉE BRÉQUIGNY
Coût : 8 430 300 euros HT
SU : 2 750 m2
Équipe : Groupe Legendre – Egis Batiments Centre-Ouest / ACOUSTB (acoustique) / BEGC (BE cuisiniste) / D’ICI LA (paysagiste)
Phase : Livré en octobre 2019
Niveau de performance : E3C1 – 50 kW d’energie primaire par m2 intérieur
Mission : Conception + suivi architectural des travaux

Intégration entre architecture du lycée et espace classé boisé.

Les contraintes liées au site sont fortes et en particulier la présence de l’EBC (espace boisé classé) qui a généré un décalage des limites de construction.
L’approche que nous avons suivie pour développer ce projet est la même que celle qui avait motivée Louis Arretche : réaliser une architecture légère où la structure fait l’architecture. L’utilisation d’un système constructif en bois, composé de poteaux en bois (tramés tous les 6 m) et associé à un plafond en caisson, crée l’architecture du projet et permet une insertion douce dans l’espace classé boisé. Les lignes sont simples et tendues. Le toit propose un débord assurant la protection solaire ; et permet aussi l’installation d’une circulation périphérique qui facilite l’entretien des murs rideaux.

La volumétrie est donc composée d’un volume central en béton habité par la cuisine, surmonté à l’Est par le volume de la lingerie et autour duquel se développent les salles de restauration qui, par cette architecture légère, dialoguent avec le sous-bois. L’idée de cette mise en relation des espaces intérieurs et extérieurs renvoie à la transparence du restaurant existant et à d’autres références architecturales de la même époque comme la maison Farnworth de l’architecte Mies Van der Rohe (1951) .

L’entrée est marquée par une avancée de la structure qui est à la fois axée sur le bâtiment créé et sur la façade Nord du bâtiment C puis sur la nouvelle rampe au Sud. Cet alignement regroupe, grâce au métro, tous les axes verticaux de circulation, ce qui place le restaurant à des distances convenablement réparties au vu de la longueur du bâtiment C. Le principe d’une entrée centrale du restaurant permet une répartition équilibrée et intuitive du flux des lycéens, vers les deux zones de distribution puis les quatre salles à manger.
Les ambiances des salles se veulent calmes presque zen dans lesquelles les couleurs claires et le bois sont omniprésents. L’acoustique a été travaillé du sol (revêtement souple) aux plafonds où les caissons de structure fonctionnent comme des pièges à son.

CREDITS

Photographies : Luc Boegly 

Ouest France

Région Bretagne

pinterest
testPin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn