HALLE TECHNOLOGIQUE / Campus Beaulieu – Rennes (35)


LAURÉATS CONCOURS

 

La réhabilitation thermique de l’institut électronique et la construction de la halle technologique – bât. 11C du campus de Beaulieu de l’Université de Rennes 1.

 

Maître d’ouvrage : UNIVERSITÉ DE RENNES 1
Programme : BÂTIMENT UNIVERSITAIRE
Coût : 2 764 000 euros HT
SU : 1 079 m2
Equipe : EGIS batiments centre-ouest (BE TCE)
Phase : DET
Niveau de performance : HQE
Mission : complète base loi MOP + OPC

La réhabilitation et l’extension ne sont qu’un seul projet et ne doivent avoir qu’une image.

Le système de façade devait donc être compatible et suffisamment adaptable pour créer cette unité et faire de l’ensemble, le pôle de l’IETR.
Une image d’efficacité et de sobriété, voilà ce qui se dégage du projet d’Arretche. Notre objectif est de parvenir à la même image moderne et intemporelle. La « sublime simplicité » : la trame proportionnée et le détail dessiné créent la beauté du projet.
La halle n’a qu’une porte (espace de déchargement) et une seule fenêtre (le fablab), le seul rapport public à l’extérieur. Les autres percements ont été pensés comme des décalages verticaux proportionnés de la matière entre les trames. Ils ouvrent le volume pour laisser rentrer toutes les lumières. Sur la réhabilitation, les façades Nord et Sud reprennent le rythme et les trames du projet initial comme par mimétisme mais proposent un nouveau dessin. Le choix de conserver à l’Est et à l’Ouest les élévations de pierres, affirment notre volonté de conserver l’identité initiale. Pas de rupture, notre intervention est une continuité de l’image du campus.

Nous avons d’abord cherché un symbole puis le programme nous en a donné un : « La PORTE ». Les romains avaient un Dieu pour les portes. Janus, ce Dieu « bifrons » (à deux têtes) symbolisait le commencement et les fins. Il avait un visage tourné vers l’avenir et l’autre vers le passé. Cette symbolique a traversé les âges et les portes sont restées des représentations de la grandeur divine. Les portes de cathédrale sont dimensionnées à la taille des Dieux. Même si les dimensions hors normes de la porte de la halle sont d’abord liées à l’usage, nous souhaitions la traiter comme un symbole de la grandeur des activités que renferme la halle. Les motifs sont la représentation du déplacement des ondes dans l’espace. Cette représentation abstraite et décorative est imaginée pour éveiller la curiosité du passant, qui se trouvant au pied, et faute de vraiment savoir, pourra supposer que la halle renferme des « trésors ».

Le dessin des façades est issu de la trame du bâtiment existant. Les proportions et les modénatures ont été pensées pour que les fenêtres maximisent les apports de lumière naturelle, tout en laissant libre cours à l’aménagement interne. Ainsi, toutes les allèges sont à 1 m., laissant la possibilité d’installer les fluides en goulotte et tous les recoupements sont calepinés sur une trame de bureau permettant un cloisonnement adaptable à chaque configuration demandée.

pinterest
testPin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn