restructuration du restaurant universitaire de l’Étoile – construction d’une CPA* – Rennes (35)

*Centrale de Production Alimentaire

Maître d’ouvrage

Crous de Rennes Bretagne

Programme

restaurant universitaire

Coût

13 257 000 € HT

Surface

SP réhabilitation : 3 540 m2
SP neuve : 1 375 m2

Équipe

anthracite architecture (architectes mandataires)
Egis Bâtiments Centre-Ouest (TCE)
Process cuisine (cuisine)
Y. Hernot (acoustique)

Calendrier

ACT

Niveau de performance

RT2012

Mission

complète + STD + FLJ + OPC

Images

anthracite architecture

Notre intervention a été guidée par deux ambitions principales. La première : réaliser une cuisine centrale au fonctionnement irréprochable et agréable à travailler et la seconde : redynamiser l’image de l’étoile pour faire renaître une icône populaire, lieu de rencontres et de vie étudiante depuis plus de 50 ans.

Pour atteindre notre premier objectif nous avons placé le nouveau bâtiment et ses garages de manière à envelopper le bâtiment de l’étoile. Ce positionnement, en limite Nord et à l’Est de la parcelle, permet de ménager des vides ou des cours de desserte ont pris place. Ses espaces réservés au personnel permettent d’ouvrir une façade vitrée sur les zones de travail apportant naturellement du confort à ces espaces. Le phasage est une des clefs de la réussite de ce projet, la distance entre les bâtiments le facilite.

Le fonctionnement intérieur a été pensé pour respecter toutes les contraintes du programme dans le respect des règles sanitaires et de marche en avant. Les zones de livraison et d’envoi sont réparties entre un quai au Nord pour les véhicules de grande taille (et pour lesquels une zone de retournement est aménagée sur le terrain situé au Nord de la parcelle), et les cours intérieures où les véhicules de plus petite taille, utilisés quotidiennement, peuvent charger et décharger à l’abri du auvent de l’étoile.

Ce complexe de bâtiments a été imaginé comme un mouvement de terre venant entourer l’étoile pour mieux mettre en valeur l’élancement de ses multiples branches. La hauteur de ce mouvement est calée sur la lisse de la façade de l’étoile. Entièrement praticable, il devient un jardin et au Nord une extension des espaces de consommations. La sobriété volontaire de ses façades renforce l’idée de socle paysagé où seuls le porche et l’espace de livraisons trahissent son activité.

Ce choix d’un bâtiment socle met en valeur l’étoile. Une seule « star » suffit et nous avons décidé de la faire briller à nouveau. Après de multiples recherches aux archives, nous avons pu retrouver des images de la livraison du projet et quelques plans originaux car nous souhaitions redonner à l’étoile son image d’origine : un bâtiment de bois clair aux vitrages cernés d’un liseré noir. L’exercice est donc délicat et nous proposons des solutions mixtes capables de conserver l’intention originale du projet tout en apportant des matériaux pérennes (capots métalliques isolés) et des performances actuelles assurant la prolongation de la vie du projet.