LYCÉE THÉODORE MONOD / LE RHEU (35)


Construction d’un bâtiment d’enseignement scientifique de Lycée Théodore Monod.

Maître d’ouvrage : REGION BRETAGNE

Equipe :  Egis Bâtiments Centre-Ouest

Phase : CONCOURS 2016 (non lauréat)

Le passage du lycée agricole Théodore Monod en lycée de secteur est l’élément déclencheur de ce nouveau bâtiment de sciences.

Pour ce nouveau projet nous avons la volonté de développer quatre points principaux :

• l’intégration du système de distribution caractéristique du lycée
• respecter les gabarits et les proportions des bâtiments du site
• développer un jardin d’usage dans le principe de l’arboretum en continuité du parc existant
• proposer un bâtiment simple et pérenne capable de s’intégrer à l’histoire du site tout en proposant une image intemporelle.

 

Le nouveau bâtiment des sciences se positionne parallèlement au bâtiment T1. Cette implantation s’inscrit dans la suite logique du lycée, en venant fermer la forme bâtie et générer une entité végétale entre les constructions. Cette position entre deux environnements différents nous a permis de penser le projet comme deux volumétries associées : au Nord un dialogue avec l’histoire en reprenant les proportions existantes et au Sud un travail sur la lumière et le rapport au coeur végétal.

La façade Nord reprend les codes architecturaux de la trame présente sur les bâtiments existants du lycée. Sa force et son positionnement son pensé tenir le futur espace au devant du bâtiment. Elle est animée par deux volumes en similaires à ceux de la façade Sud. Ces perforations en bois mette en avant la salle de TP de Biotechnologie, partie essentielle et spécifique du programme.

L’élévation Sud est caractérisée par des cadres triangulés en bois, résultat de l’analyse du facteur lumière/jour. Ces formes correspondent au meilleur compromis entre apport et protection horizontale et verticale de la lumière. Ils mettent aussi en valeur des cadrages et symbolisent la volonté de la façade de dialoguer avec le végétal. Ils sont également une modénature innovante et précise, notions qui ne sont pas sans rappeler la pratique scientifique.

Dans un souci de continuité avec les circulations existantes, nous prolongeons le réseau de circulation existant afin de connecter le bâtiment des sciences. Cette adaptation de la programmation initiale qui proposait un passage au travers du bâtiment T1, nous parait plus simple et évidente. Installer la connexion du futur bâtiment des sciences au niveau des bureaux administratifs permet de créer un lien direct entre le préau et le futur bâtiment et d’éviter une perte d’espace d’enseignement dans le T1 tout en lui assurant un fonctionnement autonome.

L’espace végétal en coeur d’îlot, tout le jardin à été imaginé autour de la transplantations des arbres et en particulier l’arbre de la liberté ; il est l’arbre symbolique du lycée et l’élément fondateur du dessin du jardin. Les pins, les bouleaux et les platanes présents actuellement dans le jardin seront eux aussi transplantés. Au-delà des spécimens replantés, le jardin comprendra une grande diversité d’essences toutes seront identifiées dans la continuité de l’arboretum. Nous aimerions que ce jardin puisse être une base d’un projet d’étude construit avec les lycéens.

pinterest
testPin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn