BABIA GORA


Concours ZAC du Blosne Est, secteur des Hautes Ourmes (ilot E29) remporté avec Réalités Promotion.

Le projet s’implante sur l’ilôt E29 de la ZAC Blosne Est.

Le site bénéficie de plusieurs strates paysagères importantes.

Il est en immédiate proximité avec l’une des seules traces bocagères importantes du quartier : le parc des Hautes Ourmes.

Il est à la croisée des axes de desserte paysagés existants, du Bvd des Hautes Ourmes et de l’Avenue de Pologne comprenant des plantations d’alignement et également un boisement qualitatif en « tête » d’îlot. Il est également en articulation avec les logements collectifs du square des Hautes Ourmes. La parcelle est située en retrait de la limite avec l’espace public, entre deux espaces publics paysagers : un grand espace vert au sud et espace requalifié au nord.
Le projet prévoit la construction de 2 bâtiments sur un parking en sous-sol commun. Les bâtiments accueilleront 43 logements ainsi que 4 cellules d’activité. Les logements proposés seront répartis comme suit : 24 logements en accession libre & 19 logements à prix maitrisés (pour une surface habitable de 49% de la surface habitable totale).

LE PROJET

Le profil du terrain en surface sera peu modifié en limite puisque le projet cherche à conforter le cadre de vie paysager du site et à amplifier les porosités et continuités paysagères du site en végétalisant le cœur d’îlot. Le cœur d’îlot sera modelé de sorte à permettre la plantation d’arbres de hautes tiges.
La continuité paysagère souhaitée s’opère par le traitement paysager du cœur d’îlot mais également par la réalisation d’un socle végétal sur lequel prennent place les 2 volumes d’habitations, permettant ainsi une transition douce et une gestion facile du seuil public et privé.
Ce socle se matérialise par les volumes en RDC et permet : un dialogue entre le projet et l’espace public qui l’accompagne et facilite l’expression d’usages différenciés et l’intégration du programme technique au sein du bâtiment.
Les 2 bâtiments s’affinent aux étages sommitaux pour rompre avec la volumétrie monotone des bâtiments existants du quartier et offrir de grands espaces extérieurs au R +6.
Sur les façades, nous avons imaginé un système modulaire de balcons pour là encore rompre avec les trames constructives classiques et permettre une grande souplesse dans l’aménagement des espaces extérieurs avec la volonté d’offrir une diversité d’unités d’habitations qui participe à la qualité paysagère du quartier.
Certains modules seront entièrement habillés pour proposer des jardins d’hiver. Ceux-ci sont, en base, au nombre de 10 et le projet permet de proposer en option 10 jardins d’hiver supplémentaires.
La composition des volumes et des façades privilégie principalement une écriture verticale, se voulant le prolongement des verticales végétales offertes par le site boisé.
Le dessin de la façade est issu de la vue à hauteur d’homme sur les troncs d’un boisement. Ces arbres de différentes hauteurs et plantés à diverses distances les uns des autres créent un motif vertical aléatoire.
Nous avons décliné une trame verticale de la façade à partir de cette logique du paysage existant qui entoure notre parcelle. Les façades semblent être le reflet du parc avec qui elles dialoguent.
Le projet s’insère au mieux dans son environnement paysager pour limiter l’impact sur les arbres à proximité : côté Nord Ouest, les arbres prévus « impactés par le projet » dans l’analyse paysagère de la ZAC seront en partie replantés en pleine terre à l’angle de la parcelle, a l’Est, il est prévu de préserver les grands chênes même en considérant une emprise de talutage en périphérie du sous-sol.
Comme expliqué plus haut, le dessin des façades est issu du motif aléatoire des troncs d’arbres d’un boisement. Il se traduit à la fois sur l’enveloppe des bâtiments et sur les habillages des espaces extérieurs.
L’enveloppe des bâtiments est traitée en béton matricé blanc. L’aspect aléatoire du motif se traduit par une variation d’espacement et de profondeur des rainures. Les garde-corps, les habillages des balcons/terrasses, ainsi que les façades ventilées (local vélos, rampe sous-sol, …) sont prévus en serrurerie blanche. Le motif de celle-ci est calqué sur le motif de la matrice pour permettre de fondre les volumes intérieurs et extérieurs dans un même objet architectural et ainsi dissimuler la limite dedans/dehors. Les verticales des habillages permettront de donner de l’intimité aux espaces extérieurs. L’ensemble des menuiseries et mur rideaux est prévu en aluminium blanc dito façades, tout comme les couvertines.
Les portes pleines seront en serrurerie dito motif matrice béton pour se fondre dans la façade.

Le projet possède plus de 60% de surfaces végétalisées sans même compter les bacs plantés sur terrasses et balcons (cf plan joint).

 

46 LOGEMENTS + ACTIVITÉS/ ZAC du Blosne – Rennes (35)

pinterest
testPin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn