HÔTEL COMMUNAUTAIRE, LAVAL(53)


Réhabilitation du bâtiment 52 et création d’un bâtiment de liaison avec l’hôtel communautaire à Laval.

Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération de Laval

Equipe :  Egis Bâtiments Centre-Ouest

Phase : CONCOURS 2017(non lauréat)

L’aménagement de la ZAC Ferrié représente un enjeu considérable : transformer une enceinte militaire, par définition un lieu de défense où règne l’ordre, en un vaste lieu de vie. Si cette mutation a d’ores et déjà été amorcée, notre volonté aujourd’hui pour votre projet d’extension et de réhabilitation est de s’inscrire dans une logique de respect et de mise en valeur de ce site d’exception tout en adoptant une architecture résolument contemporaine capable de révéler ses nouvelles fonctions. L’intégration d’un bâtiment nouveau au coeur de cet environnement militaire n’est pas chose aisée.

En effet, l’ordonnancement théâtralisé des bâtiments autour de la place d’armes ainsi que la trame rigoureusement marquée par le calepinage des menuiseries participent à la complexité de l’exercice. D’autant que le projet ne réside pas dans la création pure et simple d’une extension, il s’agit bel et bien d’opérer une union entre les bâtiments existants afin que les 3 entités « extension », « bâtiment 52 » et « bâtiment 12 » ne soit plus qu’un seul et même ensemble. De la même façon, ce nouveau bâtiment sera doté d’une fonction primordiale : celle d’accueillir et de guider le public de ce vaste hôtel communautaire. Dès lors les enjeux apparaissent : comment s’inscrire et se démarquer dans l’angle de ces deux bâtiments ?

Comment donner à cet angle en retrait, le statut d’entrée, d’accueil et de porte de cet ensemble? Pour y répondre, nous avons pris le parti de travailler à partir d’un volume enjoint par le site : un cube de 13 mètres de côté reprenant les proportions des pignons des bâtiments existants. Nous avons ensuite travaillé ce volume de façon à créer une liaison la plus limpide possible entre les bâtiments. Le positionnement dans l’angle en diagonale permet le déplacement de la symétrie du site plaçant ainsi les bâtiments 12 et 52 sur le même équilibre. Ces deux bâtiments deviennent la communauté de commune dont l’entrée vient naturellement se positionner sur la partie centrale. Le positionnement trouvé, nous avons pris le parti de surélever l’ensemble de cette extension, de la traiter comme une travée se détachant et faisant naître l’entrée dans lequel prend place un vaste espace d’accueil. Le volume donné est ensuite découpé en trois niveaux se détachant et se contorsionnant pour venir lier et animer la façade Nord des bâtiments 12 et 52. La volumétrie définie, nous avons ensuite travaillé l’organisation intérieure et l’écriture de ce nouveau venu. Concernant l’esthétique du bâtiment, nous avons choisi de penser différemment les façades Nord et Sud: au Sud, le bâtiment s’élève, fier et rigide, telle une porte s’ouvrant pour accueillir le visiteur. Cette façade adopte également une trame porteuse rigoureuse où la forme carrée se détache rappelant le calepinage orthonormé des façades existantes. Au Nord, le cube se décompose en plusieurs niveaux qui s’animent et se tordent pour relier les deux bâtiments. De part et d’autre se dessinent deux failles vitrées permettant de profiter de la vision de ces deux majestueuses façades existantes et de confronter les façades historiques à l’extension contemporaine.

Les matériaux choisis réunissent les deux façades : un bardage métallique laqué noir agissant comme le condensé de la trame existante. Ce bardage, aux lames fines et profondes, permet d’instaurer un jeu cinétique créé par l’alternance entre transparence et opacité. Perçu comme une vibration, ce mouvement participe à venir animer le bâtiment. Au fil de l’ascension une gradation s’opère permettant à la fois de gérer vue, lumière et chaleur en fonction des niveaux. A l’intérieur, le fonctionnement est simple : le programme prend place à l’intérieur du cube et le vide contribue à la compréhension des circulations. Les différentes salles et bureaux prennent place de part et d’autre du volume traversés par une circulation centrale se prolongeant en passerelles d’accès desservant les bâtiments 12 et 52. Le bâtiment 52 A, quant à lui, été traité dans la continuité du bâtiment 12 afin d’obtenir une unité dans ce vaste ensemble.

En conclusion, si vous ne deviez retenir qu’une chose de ce projet, il s’agirait de notre volonté de faire qu’existant et partie contemporaine se confrontent et se répondent dans le but commun de magnifier et d’honorer le passé militaire de ce site tout laissant augurer sa nouvelle destinée de lieu ouvert à tous.

pinterest
testPin on PinterestShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn